surgir

surgir

surgir [ syrʒir ] v. intr. <conjug. : 2>
• 1808; h. 1553; lat. surgere « se lever, s'élever », pour remplacer sourdre
1Apparaître ou naître brusquement en s'élevant, en sortant de. jaillir. « Un immense rocher qui surgit du milieu de la mer » (Gautier). Le soleil surgit. (Êtres vivants) Se montrer brusquement. Elle avait été saisie « de le voir brusquement surgir dans l'embrasure de la porte » (Martin du Gard). (Avec l'auxil. avoir) Il a surgi de l'ombre. (Auxil. être ) Littér. « il est surgi [...] une théorie de petits champignons » (Gautier). « Cinquante girls, surgies dans une lumière de féerie » (Duhamel).
2(Abstrait) Se manifester brusquement. naître. « Un dilemme qui venait de surgir dans son esprit » (Hugo). Des problèmes, des difficultés surgissent de toutes parts.

surgir verbe intransitif (latin surgere, se lever) Littéraire. Naître, se former brusquement en sortant d'un lieu, en s'élevant : Une source qui surgit du sol. Venir, apparaître brusquement dans le champ visuel : Un passant surgit de l'ombre. Se manifester de façon imprévue, subite : Un nouveau conflit a surgi.surgir (synonymes) verbe intransitif (latin surgere, se lever) Littéraire. Naître, se former brusquement en sortant d'un lieu, en s'élevant
Synonymes :
- émerger
- naître
Venir, apparaître brusquement dans le champ visuel
Synonymes :
- paraître
Se manifester de façon imprévue, subite
Synonymes :
- se présenter

surgir
v. intr. Apparaître brusquement.
|| Fig. Se manifester brusquement. Faire surgir une difficulté, un conflit.

⇒SURGIR, verbe intrans.
I. — MAR., vx. Aborder. Surgir au port, à bon port. (Dict. XIXe et XXe s.). [En cont. métaph.] Le démon d'abord lui persuade qu'elle perdra son temps à ne plus agir. Comme il appréhende qu'elle ne surgisse à bon port au havre de l'oraison de quiétude..., il se met dextrement sur le passage qui est du sens à l'esprit (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 538).
II. — Naître, apparaître brusquement à la vue en s'élançant, en s'élevant. Synon. se dresser, jaillir.
A. — [Le suj. désigne une réalité concr.] Un arbre, un édifice qui surgit du sol. [Gibraltar] Figurez-vous un immense rocher ou plutôt une montagne de quinze cents pieds de haut qui surgit subitement, brusquement, du milieu de la mer (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 360). Sur la plate-forme de l'autobus, (...) jouant à me procurer la sensation de l'immobilité par rapport à la rue: (...) j'ai vu les tours de Saint-Sulpice surgir dans le ciel, à une distance énorme l'une de l'autre, lentement, comme poussées hors de la terre (LARBAUD, Journal, 1934, p. 332).
B. — [Le suj. désigne un animé] Apparaître soudainement, rapidement dans le champ visuel. Synon. faire irruption. L'ennemi surgit; surgir d'un coin sombre, dans la lumière, sur la droite, sous les yeux de qqn. Soudain, un coup de feu retentit dans la nuit commençante, et le groupe, à toute allure, rebroussait chemin, courait silencieusement à la mer, tandis que, de toutes parts, surgissaient les agents qui se précipitaient, luttaient, se ruaient, poussaient des cris... (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p. 146). Un chardonneret (...) remplissait l'air de ses trilles lorsque, soudain, un vautour surgit d'un amandier où il se cachait et se jeta sur lui (CAMUS, Chev. Olmedo, 1957, 2e journée, 14, p. 781).
C. — Au fig.
1. [Le suj. désigne une réalité abstr.] Synon. naître, se manifester.
a) Se présenter à l'esprit, se former dans la pensée de manière nette et précise. Une vision surgit dans l'esprit, la mémoire. Et voilà que surgit dans ma pensée un très ancien souvenir (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Colp., 1890, p. 1167). La même image surgit dans tous les esprits: le vieux Krüger, à demi-aveugle, courant l'Europe pour quêter la pitié des nations (THARAUD, Dingley, 1906, p. 107).
b) Prendre naissance de manière brusque, imprévue. Une difficulté, un problème surgit. Vous allez me tenir compagnie, pendant que je vais vous voler... Et s'il surgissait un incident, vous vous engagez à me faire évader (GONCOURT, Journal, 1886, p. 543). Si par hasard un conflit surgissait pour l'attribution d'un morceau, elle battait prudemment en retraite après avoir dûment envoyé, pour la satisfaction de son amour-propre, quelques bons coups de bec à son ennemi (PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 231).
2. [Dans une tournure impers.] Il lui avait plus surgi d'idées en un quart d'heure qu'elle n'en avait eu depuis qu'elle était au monde (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 58).
REM. Surgie, subst. fém. Synon. rare et littér. de surgissement (infra dér.). C'était une surgie d'âmes déjà libérées du servage des chairs; une explosion de tendresses surélevées et de joies pures (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 10).
Prononc. et Orth.:[], (il) surgit [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1423 mar. trans. sourgir « faire ancrer » (un navire) (G. DE LANNOY, Voyages et ambassades ds Œuvres, éd. Ch. Potvin, t. 1, p. 134: bon lieu et bon pellaige pour sourgir et arriver toutes grosses nefz); 1497 intrans. surgir « aborder » (d'un navire) (G. DE VILLENEUVE, Mémoires, éd. Buchon, p. 276 d'apr. R. ARVEILLER ds Fr. mod. t. 26, p. 58: venismes surgir et gecter ancres); 1552 surgir à bon port (RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. 20, p. 112, 58); 1823 au fig. (LAMART., Méditations poétiques, III, À Elvire, éd. G. Lanson, t. 2, p. 299). II. 1553 « apparaître à la vue en s'élevant brusquement » (J. MARTIN, trad. de l'Architecture d'Albert, 74a d'apr. H. VAGANAY ds Rom. Forsch. t. 32, p. 169), attest. isolée; 1808 « id. » (BOISTE); 1823 p. ext. « apparaître subitement » (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, p. 515); id. au fig. (ID., ibid., p. 268). I empr., comme l'a. prov. sorgir (doc. lat. médiév. de Marseille, dans art. cité infra, p. 198), l'esp. et le port. surgir, l'ital. sorgere, au cat. surgir, surgir ancores « jeter », « jeter l'ancre » (dep. 2e moit. du XIIIe s., Consolat de mar, ibid., p. 196, 197), issu du lat. surgere « s'élever » qui dut avoir le sens de « jeter » en lat. médiév.; v. H. et R. KAHANE ds Rom. Philol. t. 4, pp. 195-215. II empr. au lat. surgere « s'élever » (v. sourdre). Voir FEW t. 12, pp. 461-462b. Fréq. abs. littér.:2 265. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 970, b) 2 301; XXe s.: a) 3 914, b) 5 215.
DÉR. Surgissement, subst. masc., littér. Fait de surgir, d'apparaître brusquement. Le surgissement des glaciers par-dessus les nuages (FAURE, Hist. art, 1912, p. 225). P. métaph. D'où vient ce surgissement en nous d'innocence comme une eau claire qui nous lave? (CLAUDEL, Messe là-bas, 1919, p. 503). []. 1re attest. 1863 (FAYE ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 56, p. 564); de surgissant, part. prés. de surgir, suff. -ment1. Fréq. abs. littér.: 66.
BBG. — VIDOS (B. E.). Archivum Romanicum. 1930, t. 14, p. 144. — WIND 1928, p. 106, 137.

1. surgir [syʀʒiʀ] v. intr.
ÉTYM. 1497; sourgir, 1425; catalan sorgir, esp. surgir, proprt « s'élever, apparaître sur la mer », d'où « aborder, jeter l'ancre »; lat. surgere « se lever ».
Mar., vx. Aborder. || Surgir au port, à bon port (cit. 8, Rabelais) : aborder heureusement. Fig. Atteindre son but.
0 Ah ! si mon frêle esquif, battu par la tempête,
Grâce à des vents plus doux, pouvait surgir au port (…)
Lamartine, Premières méditations poétiques, III (1820).
————————
2. surgir [syʀʒiʀ] v. intr.
ÉTYM. 1808, Boiste; rare av. la 2e moitié du XIXe; lat. surgere « se lever, s'élever », pour remplacer l'anc. v. sourdre.
1 Apparaître ou naître brusquement en s'élevant, en s'élançant, en sortant. Jaillir, montrer (se).Un immense rocher qui surgit du milieu de la mer (→ Monolithe, cit. 2, Gautier; et aussi empanacher, cit. 4). || Le soleil surgit (→ Matin, cit. 3; 1. rayon, cit. 3). || Glaïeul qui surgit de terre (→ Pousser, cit. 53). || Des arbres surgissent (→ Étançonner, cit.; 1. foudre, cit. 5; pineraie, cit.). || Cathédrale (cit. 3), campanile, villes qui surgissent (→ Ordonner, cit. 3; 1. rocher, cit. 6). || Voir surgir des ombres (→ Papillotement, cit. 2; projection, cit. 2).
1 Et des sommets nouveaux d'autres sommets chargés
Sans cesse surgissaient aux yeux découragés
Sur sa tête pyramidale.
Hugo, les Orientales, I, VI.
2 (La place) se dessinait brusquement, surgissant du clair-obscur sous le reflet intermittent des projecteurs, avec ses balustrades, ses statues (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 134.
(Êtres vivants). Se montrer brusquement. || « On voyait surgir les géants » (→ Renommée, cit. 8, Hugo). || Des marais surgirent des millions de grenouilles (→ Inondation, cit. 6, Gautier). || Voir surgir un animal, un homme, un fantôme (→ Embrasure, cit. 6; frapper, cit. 5; poigne, cit. 5). || Illusionniste (cit. 1) qui fait surgir Vénus (→ aussi Fabulation, cit. 2; homuncule, cit. 2).(Avec l'aux. avoir). || Il a surgi de l'ombre, du brouillard.(Avec l'aux. être) :
3 (…) sous cette pluie d'homélies comme sous une pluie d'été (…) il est surgi, entre les planches du tréteau saint-simonien, une théorie de petits champignons d'une nouvelle espèce (…) Ce sont les critiques utilitaires.
Th. Gautier, Préface de Mlle de Maupin, p. 26 (éd. critique Matoré).
4 Julie vit sa tante surgir tout à coup, comme un personnage qui se serait détaché de la tapisserie tendue sur les murs.
Balzac, la Femme de trente ans, Pl., t. II, p. 696.
2 (1831). Abstrait. Se manifester brusquement. Naître, présenter (se); → Fatalité, cit. 14; galbe, cit. 1. || Un dilemme qui venait de surgir dans son esprit (→ Essoufflement, cit. 1, Hugo). || Souvenirs, visions qui surgissent (→ Assaillir, cit. 11; 1. palme, cit. 7). || Des problèmes, des difficultés surgissent (→ Néant, cit. 4). || Des recueils, des écrits surgissent de partout (→ Friand, cit. 7; oublier, cit. 4).
5 (Vois) Surgir du fond des eaux le Regret souriant (…)
Baudelaire, les Nouvelles Fleurs du mal, VII.
6 Cette substitution du barreau aux hommes d'État (…) s'est logiquement traduite, lorsque surgissait un conflit ou un procès de fait, par la substitution des arguments aux preuves.
Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, p. 204.
Impersonnel. || Il ne surgit pas tous les matins un type d'homme (→ Millénaire, cit. 2).
——————
surgi, ie p. p. adj.
|| Une tendresse surgie des profondeurs (→ Dilater, cit. 6).
DÉR. Surgissement.
COMP. Resurgir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surgir — SURGIR. v. n. Arriver, aborder. Il ne se dit qu en ces phrases. Surgir au port. surgir à bon port: & n a guere d usage qu à l infinitif …   Dictionnaire de l'Académie française

  • surgir — Se conjuga como: rugir Infinitivo: Gerundio: Participio: surgir surgiendo Tiene doble p. p.: uno reg.,surgido, y otro irreg.,surto.     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos,… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • surgir — Surgir, neutr. acut. Est un mot de marine, et signifie arriver ou prendre terre et ancrer en un port, havre ou plage, Appellere. L Espagnol en use aussi, et selon ce, dit, Un navio surto y anclado en tal puerto. Nauis appulsa. Un navire surgi. et …   Thresor de la langue françoyse

  • surgir — v. intr. 1. Aparecer de repente. 2. Erguer se. 3. Despontar. 4. Emergir. 5. Irromper. 6. Despertar. 7. Aportar. 8. Sobrevir. 9. Crescer, aparecer. 10. Brotar; manar. 11. Acordar. 12. Ocorrer, lembrar. • v. tr. 13.  [Marinha] Dar fundo com …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • surgir — verbo intransitivo 1. Brotar (agua u otro líquido) [en un lugar]: Surgieron varios manantiales en la montaña. Sinónimo: surtir, manar. 2 …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • surgir — (Del lat. surgĕre). 1. intr. Dicho del agua: Surtir, brotar hacia arriba. 2. Dicho de una nave: Dar fondo. 3. Aparecer, manifestarse, brotar …   Diccionario de la lengua española

  • surgir — v intr (Se conjuga como subir) 1 Salir algo de la tierra o de otra parte en la que no se percibía, particularmente brotar el agua: surgir flores, surgir un manantial, surgir árboles 2 Presentarse o manifestarse alguna cosa de pronto e… …   Español en México

  • surgir — (sur jir) v. n. 1°   Terme de marine. S élever vers la terre, vers le port, mouiller, jeter l ancre. Surgir à bon port. •   J ai surgi dans une seconde île déserte plus inconnue, plus charmante que la première, J. J. ROUSS. Hél. IV, 3.    Fig.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SURGIR — v. n. Arriver, aborder. Il a vieilli et n est guère usité qu à l infinitif. Surgir au port. Surgir à bon port. Fig., Surgir au port, Atteindre au but de ses voeux, réussir dans quelque chose qu on avait entrepris. SURGIR, s emploie aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SURGIR — v. intr. Il se dit proprement d’une Source, d’une eau qui sort de terre. L’eau surgit du pied du rocher. Il signifie aussi Arriver, aborder. Surgir au port. Surgir à bon port. Dans ce sens il a vieilli et n’est guère usité qu’à l’infinitif. Fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”